Actualités

les nouvelles du bord

En course

22
Déc
Vendée Globe 2020 #Article [TERRE !]

TERRE !

Le Vendée Globe est une aventure humaine vertigineuse : distance parcourue, conditions météorologiques rencontrées, durée, engagement physique et mental, autant de paramètres qui s’additionnent pour faire de ce tour du monde à la voile en solitaire un défi de Titans.

En franchissant la ligne de départ, tout en pointant l’étrave à l’Ouest, j’étais en route vers Les Sables d’Olonne qui se situaient précisément dans mon Est. Etrange n’est ce pas? 

Dès l’école primaire j’ai appris que la terre était ronde, tout disposé à croire mon professeur. Plus tard au collège j’ai pris connaissance des travaux de Copernic, de Galilée, et de l’incroyable tour du monde de Magellan. 

La terre est bel et bien ronde, on le sait ! Toutefois aller le vérifier par soi-même est une autre histoire…

La magie s’opère au large des côtes brésiliennes : bien que l’on mette le cap vers l’Afrique du sud, on repassera par ce même point deux mois plus tard en ayant toujours progressé vers l’Est. 

Heureusement il y a des points de passage qui jalonnent le parcours et matérialisent la progression.

Tout d’abord le fameux Cap de Bonne Espérance, extrémité sud du continent africain ouvrant la porte de l’Océan Indien. Et quel océan! Impétueux, imprévisible, fougueux, les qualificatifs ne manquent pas pour le décrire.

Puis vient le continent Australien dont le cap Leeuwin garde l’entrée. Aujourd’hui cela fait 6 semaines que je suis à bord de mon bateau, 3 semaines que je progresse dans les mers du Sud et me voilà en approche du cap mythique. 

Certes je passerai au large et n’apercevrai pas la côte, mais la présence de ce continent est bien sensible sur les systèmes météorologiques et plus encore sur mon mental.

L’approche du Cap Leeuwin est un événement à bord. En le laissant à bâbord j’aurai le sentiment de laisser derrière moi une partie difficile du parcours, peut-être même la plus difficile. 

Je m’apprête à le célébrer dignement, ce sera même la fête : repas de Gala, bière fraîche ici, musique, danse, cris guerriers sur le pont. Oui Leeuwin, venir à toi est une épreuve et tu seras dignement célébré …

À très bientôt pour la suite de l’aventure à bord de Time For Oceans ! 

Stéphane

Publié par La rédaction - TFO dans En course le 22 décembre 2020