Actualités

les nouvelles du bord

Au large

08
Août
Entraînement solo – Extrait du journal de bord

Tout se passe bien à bord, beaucoup de dauphins et peu de vent. 

Après le long chantier de préparation, j’avais besoin de retrouver mes sensations de marin et d’éprouver les modifications apportées à mon fidèle compagnon. Vaste programme !

Cela fait désormais 3 jours que j’ai largué les amarres de Lorient, après un sérieux détour dans le Golfe de Gascogne me voilà en approche de l’Irlande. En général quand on rend visite à nos cousins celtes il faut affronter une météo rugueuse, cette fois à part une journée pendant laquelle le vent était tonique les conditions sont clémentes. Entendons-nous bien : j’ai quand même eu de la pluie et cette nuit il y avait un brouillard à couper au couteau. Je parle surtout du vent, assez doux.

Qu’en est-il des évolutions apportées au bateau ? Est-ce que les foils fonctionnent ? 

En un mot, la réponse est « oui » ! Les foils apportent un plus incontestable, à certaines allures (vent de travers) le bateau est méconnaissable. L’ergonomie du cockpit et la protection sont excellentes. Quel bonheur de pouvoir manœuvrer sous la pluie… mais à l’abri. Les safrans offrent un gain très intéressant pour le contrôle du bateau. Et puis il y a tous les petits détails qui n’échapperont pas aux regards affûtés, par exemple je peux maintenant garder à poste 2 gennakers (voiles de portant) : avant changer de voile me prenait une demi-heure et maintenant 5 minutes suffisent. Bref ces modifications sont un succès !

Bien sûr il y a aussi quelques surprises moins sympathiques : les hublots fuient (rien de tel que de dormir trempé), le réservoir de gasoil avait un défaut de montage (j’ai baigné dans le gasoil toute une nuit – les odeurs sont toujours du voyage),… etc. Tout cela relève du détail, ces défauts de jeunesse seront vite corrigés.

Quant à moi je retrouve peu à peu le rythme du  large. Il me faudra encore quelques jours pour être en phase avec les éléments mais déjà mes journées s’organisent entre la marche du bateau, la navigation, le sommeil fractionné, la météo, les repas,… 

La première nuit j’ai assisté à un lever de lune splendide et ce matin j’ai eu le droit à un numéro de dauphins acrobates !  Dans quelques heures je virerai un phare dans l’ouest de l’Irlande, le paysage est très beau dans ces abords. Ensuite, je mettrai le cap sur Bilbao afin de rester dans une zone de vent modéré. Pour une fois des Açores à l’Islande le vent est aux abonnés absents.

Publié par La rédaction - TFO dans Au large le 8 août 2020